top
menu MENU
Droit-pratique.fr | Toutes les informations pour agir
Bien vivre sa retraite

Avantages fiscaux pour l’imposition des revenus de 2021

Abattements :

Pour les contribuables isolés (célibataire, divorcé…) de plus de 65 ans ou invalides de condition modeste (ou lorsqu’un seul membre du couple est âgé de plus de 65 ans ou invalide) :

  • 2 484 €, si leur revenu annuel net de 2021 n’excède pas 15 560 € ;
  • 1 242 €, si leur revenu annuel net de 2021 est compris entre 15 560 € et 25 040 €.

Pour les foyers où chacun des époux est âgé de plus de 65 ans ou invalide :

  • 4 968 €, si le revenu annuel net de 2021 n’excède pas 15 560 € ;
  • 2 484 €, si le revenu annuel net de 2021 est compris entre 15 560 € et 25 040 €.

Pour enfants mariés rattachés au foyer fiscal :

12 084 € pour l’imposition des revenus pour le couple rattaché, plus 6 042 € pour chacun des enfants du ménage.

Déductions :

Pensions alimentaires :

Montant maximal déductible pour un enfant majeur sur les revenus de 2021 :

  • 6 042 € quand on verse une somme d’argent ;
  • 3 592 € quand on apporte une aide en nature.

Aides en nature :

  • montant maximal déductible : 3 592 € ;
  • les ressources de la personne hébergée de plus de 75 ans ne doivent pas excéder pour l’imposition des revenus 2021 : 10 881,75 € pour une personne seule, 16 893,94 € pour un couple.

Exonérations d’impôt :

Des pensions de vieillesse :

  • leur montant ne doit pas dépasser celui de l’AVTS : 3 527,63 € par an ;
  • les revenus annuels de 2021 ne doivent pas excéder : 10 881,75 € pour une personne, 16 893,94 € pour un couple.

De la rente mutualiste du combattant :

dans la limite de 1 837,50 € depuis le 1/1/2021.

Réductions ou crédit d’impôt :

Dépenses de maison de retraite :

réduction de 25 % des dépenses dans la limite de 10 000 € par personne.

Emploi d’un salarié à domicile :

Crédit d’impôt de 50 % des dépenses dans la limite de 12 000 € majorée de 1 500 € pour chaque personne, membre du foyer fiscal, âgé de plus de 65 ans et par ascendant de plus de 65 ans dont on finance tout ou partie de l’aide à domicile. La dépense est retenue dans la limite absolue de 15 000 €.

Le plafond de dépense est de 20 000 € par an pour les contribuables invalides.

Le contribuable qui embauche une aide à domicile et bénéficie pour la première fois du bonus fiscal à ce titre a droit pour l’année de l’embauche uniquement à un avantage supplémentaire : ses frais sont retenus dans la limite de 15 000 € (au lieu de 12 000 €) et le plafond de dépenses est porté à 18 000 € (au lieu de 15 000 €).

Dons aux organismes d’aide aux personnes en difficulté et aux organismes de lutte contre les violences conjugales (pour les dons effectués en 2021 et 2022) :

réduction d’impôt de 75 % des dons dans la limite de 1 000 € pour l’imposition des revenus de 2021 et 2022.

Dons au profit d’œuvres ou d’organismes d’intérêt général ou d’utilité publique :

réduction d’impôt de 66 % des versements dans la limite globale de 20 % du revenu imposable.

Dons au profit des associations cultuelles entre le 2/6/2021 et le 31/12/2021 ;

réduction d’impôt de 75 % des versements dans la limite de 554 €.

Date de dernière mise à jour: 28/03/2022 PARTAGER SUR

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter