top
menu MENU
Droit-pratique.fr | Toutes les informations pour agir

Fonds communs de placement

Quels sont les avantages ?

  • Deuxième composante des OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) avec les SICAV*, les FCP (Fonds Communs de Placement) ont pour but de constituer et de gérer les portefeuilles de valeurs mobilières et de sommes placées à court terme ou à vue.
    Comme pour les SICAV, une large gamme de FCP est mise à la disposition des épargnants : FCP d’obligations françaises et étrangères, FCP d’actions françaises, européennes, américaines et asiatiques, FCP à court terme, FCP diversifiés, FCP dans l’innovation, FCP tournés vers des secteurs ou des régions particulières.
  • Chaque catégorie bénéficie des allégements fiscaux correspondant à la nature de ses produits : actions* et obligations*.

    À SIGNALER

    Les plus-values réalisées lors de la cession de parts ou actions d’OPCVM bénéficient du même régime que les ventes d’actions (voir Actions*). Par exception, les plus-values réalisées du 1/4/2016 au 31/3/2017, lors de la cession de titres d’OPCVM monétaires, sont exonérées d’impôt sur le revenu si le produit de la cession est réinvesti pendant 5 ans sur un PEA « PME-ETI » (voir Plan d’Épargne en Actions (PEA)*) (la plus-value reste toutefois soumise aux prélèvements sociaux).

  • Les fonds communs de placement à risques, les fonds communs de placement dans l’innovation ou les fonds d’investissement de proximité bénéficient d’une exonération d’impôt sur les revenus distribués ainsi qu’une exonération des plus-values lors d’une vente. Il faut que le contribuable s’engage à conserver ses parts pendant au moins 5 ans, à en réinvestir les intérêts dans les FCP où ils resteront indisponibles pendant la période de 5 ans.

Quelle différence avec les SICAV ?

Les produits proposés sont de même nature que ceux des SICAV (actions et obligations).

Les FCP gèrent un actif moins important et ont accès à des marchés plus étroits et plus spécialisés (secteurs d’activité et zones géographiques déterminés).

Le portefeuille constitué sera en général moins diversifié qu’avec une SICAV, le placement un peu (ou beaucoup) plus risqué mais du même coup les possibilités de bénéfice plus importantes.

Cet outil est particulièrement adapté aux personnes ayant déjà un portefeuille diversifié (au sein d’une SICAV par exemple) et qui désirent, dans un second temps, effectuer des placements un peu plus spéculatifs.

Où s’adresser ?

À l’organisme gestionnaire. Il est le seul qui puisse fournir les détails sur les caractéristiques de ses FCP (rendement, composition du portefeuille, prix de la part, etc.).

La valeur de la part peut varier entre 15 € et plus de 1 500 €. Chaque FCP peut imposer un investissement initial minimal (760 € prévus par les textes). Prévoir des frais d’entrée et de sortie (maximum 4 % en tout) et des frais de gestion (2 % maximum).

    Date de dernière mise à jour: 22/03/2022 PARTAGER SUR

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter