top
menu MENU
Droit-pratique.fr | Toutes les informations pour agir

Comment entrer dans l’administration

Il existe en France trois fonctions publiques : la fonction publique d’État (ministères, préfectures, rectorats, etc.) ; la fonction publique territoriale (collectivités locales) ; la fonction publique hospitalière (médecins, soignants, personnel administratif, etc.). Dans tous les cas, la voie du concours est la plus classique pour entrer dans l’une de ces fonctions publiques. Mais d’autres voies existent sans concours, notamment le « parcours d’accès aux carrières de la fonction publique » (PACTE).

Qui peut en bénéficier ?

Les emplois de fonctionnaire de la fonction publique sont ouverts à toute personne :

  • de nationalité française ou ressortissant de l’Espace économique européen (les emplois de souveraineté comme certains relevant de la justice ou de la défense, par exemple, ne leur sont pas accessibles) ;
  • jouissant de ses droits civiques et électoraux ;
  • n’ayant pas fait l’objet d’une condamnation inscrite au bulletin n° 2 du casier judiciaire ;
  • justifiant de son recensement militaire et de sa participation à la journée de défense et citoyenneté ;
  • ayant l’aptitude physique requise pour exercer l’emploi désiré : il existe une obligation d’emploi des personnes handicapées, valable aussi dans la fonction publique ;
  • possédant un certain niveau d’études requis pour passer le concours de la catégorie choisie :

    À NOTER

    Les conditions de diplôme sont supprimées pour l’accès à tous les concours pour les mères de famille d’au moins trois enfants.

  • s’engageant à servir l’État pour une durée variable (entre 3 et 10 ans) lorsqu’un texte le prévoit ; faute de quoi le candidat devra rembourser les sommes perçues pendant sa formation.

À NOTER

Il n’y a pas de limite d’âge pour accéder à la fonction publique à quelques exceptions près (personnel de surveillance de l’administration pénitentiaire, police nationale, gendarmerie, aviation civile).

Quels sont les avantages ?

La réussite au concours d’entrée permet de suivre une formation correspondant à l’emploi choisi.

  • La formation se fait :
    • par l’intermédiaire de stages prévus comme une formation technique complémentaire au concours ;
    • par une formation rémunérée dans le cadre d’une école.
  • Il existe diverses sortes d’écoles selon la fonction publique qu’intègre le candidat.
    Pour la fonction publique d’État :
    • les emplois administratifs se préparent au sein de l’Institut national du service public (INSP), qui a remplacé l’ENA au 1/1/2022 (pour les plus hautes fonctions) pendant une période de 21 mois et demi, ou au sein des cinq IRA (instituts régionaux d’administration) pendant 12 mois ;
    • les emplois techniques se préparent au sein de grandes écoles (Polytechnique, les Ponts et Chaussées, les Mines, etc.) ;
    • les emplois plus spécialisés dépendent de l’École nationale des finances publiques, de la Magistrature, de l’École normale supérieure, etc.

    Pour la fonction publique territoriale :
    Le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) forme, au sein de ses délégations régionales, les candidats.
    Pour la fonction publique hospitalière :
    La formation initiale se fait dans les centres hospitaliers.

    À NOTER

    Il est possible d’entrer dans la fonction publique comme contractuel. Le recrutement se fait sous contrat à durée déterminée (en général de 3 ans renouvelable, soit 6 ans maximum) ou à durée indéterminée.

Où s’adresser ?

Consulter le « calendrier général des recrutements dans la fonction publique et dans les armées ». Il donne la date de tous les concours administratifs. On peut le consulter :

  • sur place à la Direction générale de l’administration et de la fonction publique ;
  • sur Internet sur le site : www.fonction-publique.gouv.fr, rubrique « Score Concours ».

On peut également se renseigner auprès de Pôle emploi.

Comment se préparer aux concours administratifs ?

Il existe des préparations spécifiques pour les concours des catégories A et B qui multiplient les chances de réussite.

Les IEP (Instituts d’Études Politiques) préparent à tous les concours de catégorie A et notamment à celui de l’Institut national du service public (INSP qui a remplacé l’ENA).

Les Instituts et Centres de préparation à l’administration générale (IPAG et CPAG) préparent aux concours de catégorie A (certains IPAG aux concours de catégorie B) et notamment aux concours d’entrée dans les instituts régionaux d’administration.

Les instituts et centres d’études juridiques des universités de droit préparent au concours de l’École nationale de la magistrature les étudiants déjà titulaires d’un diplôme de niveau bac + 4 au minimum.

Quelques organismes, comme le centre national d’enseignement à distance (CNED)*, préparent à certains concours par correspondance.

Certains organismes privés (et payants) offrent aussi ce genre de préparation.

Il existe de nombreux autres organismes de formation : le plus simple est de se renseigner auprès d’un centre d’information et d’orientation, dans les collèges, les lycées, les universités, etc.

À NOTER

En raison de l’épidémie de Covid-19, les modalités des concours peuvent être modifiées jusqu’au 31/10/2022. Des épreuves peuvent, par exemple, être effectuées par visio-conférence. Des postes vacants peuvent également être pourvus en recourant aux listes complémentaires des concours précédents.

Peut-on obtenir une allocation ?

Les « Bourses Talents » sont versées aux candidats, à certains concours de la fonction publique, sous condition de ressources et de mérite. Le mérite est apprécié en tenant compte de certains critères : lieu d’habitation, de scolarité. Elles remplacent l’allocation pour la diversité dans la fonction publique depuis la rentrée 2021. Le nombre de bourses Talents attribuées est limité : il est fixé par le ministre chargé de la fonction publique.

Les jeunes inscrits dans une classe « Prépa Talents », bénéficient de droit d’une bourse de 4 000 €, sous réserve d’en faire la demande auprès de leur référent pédagogique. Cette filière est intégrée aux universités, aux instituts d’études politiques et à des centres ou instituts de préparation à l’administration générale (CPAG ou IPAG).

S’ils n’ont pas intégré une classe Prépa Talents, les jeunes peuvent obtenir une bourse de 2 000 € à certaines conditions. Il faut préparer un concours de la fonction publique de catégorie A ou B et être :

  • étudiant inscrit à un IPAG ou un CPAG ;
  • ou inscrit à une formation à distance de préparation à un concours de la fonction publique ;
  • ou salarié sous contrat temporaire de travail ou sous CDI à temps partiel ;
  • ou en reconversion, sans emploi.

La bourse est attribuée en fonction des résultats des études antérieures et sous condition de ressources. Son montant est de 2 000 € au maximum. Il faut la demander en ligne sur le site www.demarches-simplifiees.fr entre la mi-août et le 15 octobre de l’année. Aucun dossier papier n’est accepté.

Le bénéfice des Bourses Talents ne peut être accordé qu’une seule fois. À titre exceptionnel, le préfet peut renouveler ce bénéfice une seule fois, compte tenu des résultats obtenus au concours préparé et, le cas échéant, de la situation particulière du demandeur.

Le PACTE

Le PACTE (parcours d’accès aux carrières territoriales, hospitalières et de l’État) s’adresse aux jeunes de moins de 28 ans sans diplôme ou qualification professionnelle reconnue ou dont le niveau de qualification est inférieur à un diplôme de fin de second cycle long de l’enseignement général, technique ou professionnel.

Il leur permet d’obtenir, après sélection, un emploi de catégorie C par le biais d’un contrat de travail de 12 à 24 mois (renouvelable 1 an), avec 20 % du temps consacré à la formation professionnelle. La titularisation dans le poste s’effectue à la fin du contrat, après vérification de l’aptitude par une commission.

Le recrutement direct, sans concours

Certains ministères embauchent des agents, sans passer par le concours. Les postes offerts dans ce cadre correspondent au premier grade des emplois de la catégorie C : corps des adjoints administratifs, des agents techniques. Pour savoir quel ministère recrute ainsi, il convient de consulter les avis de recrutements sur les sites www.fonction-publique.gouv.fr et https://place-emploi-public.gouv.fr pour la fonction publique d’État, le site https://emploi.fhf.fr pour la fonction publique hospitalière et le site www.emploi-territorial.fr pour les offres de la fonction publique territoriale.

BON À SAVOIR

Il est possible de travailler dans la fonction publique non pas comme titulaire mais comme contractuel. La loi du 6/8/2019 de transformation de la fonction publique élargit les cas de recours aux contractuels :

  • possibilité d’embaucher des contractuels pour des emplois permanents de dirigeants dans la fonction publique ;
  • création d’un contrat de projet dans la fonction publique pour effectuer des projets identifiés : il s’agit d’un CDD d’au minimum 1 an et d’au maximum 6 ans ;
  • autorisation de recruter des contractuels pour des emplois permanents de catégories A, B et C si les besoins du service le justifient ou si la procédure de recrutement d’un fonctionnaire est infructueuse.
    Date de dernière mise à jour: 07/03/2022 PARTAGER SUR

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter