top
menu MENU
Droit-pratique.fr | Toutes les informations pour agir

Aides pour les travaux dans la résidence principale

Quelles aides des caisses de retraite ?

Certaines caisses de retraite (en particulier l’Assurance retraite au profit des salariés, artisans et commerçants et fonctionnaires et la MSA pour les agriculteurs) peuvent financer des travaux d’équipement (barre d’appui, élargissement de porte, etc.), d’entretien (plomberie, chauffage, sanitaires) ou d’amélioration du logement de leurs assurés les plus démunis.

Pour les propriétaires, elles peuvent également subventionner la remise en état du gros œuvre de leur habitation (menuiserie, toiture).

Ces aides sont accordées sous conditions de ressources. Se rapprocher des caisses qui versent les retraites ou pensions de réversion. Les fonctionnaires doivent s’adresser à leur Carsat (à la CNAV pour celles et ceux qui résident en Île-de-France).

Quelles aides des collectivités locales ?

Des aides peuvent être attribuées par les municipalités, les conseils départementaux et les conseils régionaux pour améliorer l’habitat des personnes âgées de condition modeste. Renseignez-vous auprès du centre communal d’action sociale de la mairie, de la fédération SOLIHA – Solidaires pour l’habitat (www.soliha.fr) ou encore de l’ANIL (www.anil.org).

Quelles aides de l’ANAH ?

L’Agence nationale de l’habitat accorde aux propriétaires occupants des aides, sous conditions de ressources (pour accéder au barème, cliquez-ici) , pour participer au financement soit de travaux d’adaptation du logement au vieillissement ou au handicap, soit de travaux de rénovation pour rendre le logement confortable et sain. C’est le programme « Habiter facile ».

Ces aides sont réservées aux travaux réalisés dans des logements construits depuis plus de 15 ans, représentant au moins 1 500 € et confiés à des professionnels du bâtiment. En outre, le propriétaire n’a pas dû bénéficier, au cours des 5 dernières années, d’un prêt à taux zéro*.

Pour des travaux d’adaptation du logement, l’aide peut atteindre 50 % du montant des travaux avec un maximum de 10 000 € pour un demandeur aux revenus « très modestes ». Avec des revenus « modestes », le taux descend à 35 % avec un maximum de 7 000 €.

Pour des travaux de rénovation, l’aide peut atteindre 50 % du montant avec un maximum de 10 000 € (25 000 € en cas de gros travaux).

À NOTER

Avec son programme « Habiter mieux », l’ANAH aide à la réalisation de travaux de rénovation énergétique dans la résidence principale. Il s’adresse aux propriétaires occupants. Il se décline en deux types d’aides : « Habiter Mieux sérénité » et « MaPrimeRénov’ » qui remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique.

BON À SAVOIR

Le ministère du Logement prépare une nouvelle aide, MaPrimeAdapt’ (sur le modèle de MaPrimeRénov’), qui servira à financer les adaptations du logement au vieillissement de la population. Elle devrait unifier les différentes aides existantes.

    Date de dernière mise à jour: 15/02/2022 PARTAGER SUR

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter