top
menu MENU
Droit-pratique.fr | Toutes les informations pour agir

Service de téléassistance

Quels sont les avantages ?

Ce service, appelé aussi « téléalarme », ou « télésécurité », permet aux personnes âgées vivant seules d’alerter, par simple pression sur un bouton, une centrale d’écoute. Le boîtier muni du bouton est couplé au téléphone, mais il peut être commandé à distance, à partir d’un petit appareil porté au cou ou au poignet.

Lorsque l’alarme a été déclenchée, la centrale d’écoute identifie la personne et lui téléphone pour lui demander ce qu’elle désire : simple conseil ou appel de la famille, d’un médecin, ou de secours. Si la personne ne répond pas, les secours d’urgence sont immédiatement appelés.

Où s’adresser ?

Dans tous les cas, il faut prendre contact avec la mairie de son domicile ou le bureau d’aide sociale, sans oublier la mutuelle ou la caisse de retraite. Si un service de téléassistance existe (mis en place par la ville, par des associations ou sociétés privées), la personne âgée sera informée.

Dans certaines municipalités (notamment Paris, Lyon, Poitiers, Rennes, Nantes, villes de la Nièvre), le bureau d’aide sociale, ou le conseil départemental, offre un service de téléassistance aux personnes qui remplissent les conditions suivantes :

  • être âgées de plus de 65 ans (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail reconnue par la Sécurité sociale) ;
  • ne pas dépasser un certain plafond de ressources : celui-ci est variable selon chaque municipalité ;
  • présenter un certificat médical justifiant le bénéfice de ce service.

L’installation et l’abonnement sont gratuits (à Paris notamment) ou d’un coût très modique (le tarif est fixé par chaque municipalité).

S’adresser à la mairie pour savoir si ce service existe.

Les services mis en place par des sociétés privées ou des associations (UNASSAD, MADMR) sont d’un coût tout à fait abordable eu égard à la sécurité proposée.

Comment choisir ?

Les services rendus sont de qualité souvent comparable. Le choix s’effectue en fonction de critères géographiques, de la rapidité d’intervention, de la centralisation des informations relayées par le SAMU, des médecins, ou des particuliers.

    Date de dernière mise à jour: 15/02/2022 PARTAGER SUR

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter