top
menu MENU
Droit-pratique.fr | Toutes les informations pour agir

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ a remplacé le crédit d’impôt en faveur de la transition énergétique. Depuis le 1/1/2021, cette aide de l’État pour financer les travaux de rénovation énergétique est accessible à tous les ménages, sans condition de ressources.

Qui peut en bénéficier ?

  • Les propriétaires occupants pour leur logement.
  • Les propriétaires bailleurs : ils doivent s’engager à louer le logement pendant au moins 5 ans à compter du versement de la prime.
  • Les copropriétaires pour les travaux réalisés dans les parties communes : les copropriétés doivent être composées à 75 % au minimum de résidences principales et les travaux doivent permettre un gain énergétique de 35 %.

Pour quels travaux ?

Les travaux doivent être entrepris dans un logement construit depuis plus de 15 ans (plus de 2 ans pour le remplacement d’une chaudière au fioul) qui doit être occupé à titre de résidence principale.

La prime permet de financer les travaux d’isolation (murs, planchers, combles, fenêtres), de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en habitat collectif.

Les travaux doivent être réalisés par une entreprise « reconnue garante de l’environnement » (RGE), sauf pour certains d’entre eux (installation ou pose de certains équipements de chauffage, interventions d’isolation thermique des parois vitrées ou opaques, planchers et combles).

À NOTER

La loi Climat du 22/8/2021 prévoit que pour certaines opérations d’un montant supérieur à 5 000 €, les bénéficiaires de MaPrimeRénov’ devront, à compter du 1/1/2023 au plus tard, être accompagnés par des opérateurs agréés par l’État (décret à paraître).

Quel est le montant de l’aide ?

  • Le montant de l’aide est plus ou moins élevé selon la nature des travaux, la localisation du logement et le niveau de revenus. Il existe 4 catégories de plafonds classés par couleurs en fonction du revenu fiscal de référence : bleu pour les ménages les plus modestes, jaune et violet pour les ménages intermédiaires, et rose pour les ménages les plus aisés. Chacun détermine un montant de prime (pour accéder au barème, cliquez-ici) .
  • Des bonus peuvent en outre être accordés aux ménages qui effectuent des travaux permettant :
    • de sortir leur logement du statut de passoire thermique (classé F ou G sur l’étiquette de diagnostic de performance énergétique), à condition de faire effectuer un audit avant travaux : bonus de 1 500 € maximum ;
    • d’atteindre l’étiquette énergie B ou A : bonus de 1 500 € maximum ;
    • de réaliser un gain énergétique de plus de 55 % : forfait « rénovation globale » de 7 000 € ou 3 500 €.
  • Pour vérifier les aides auxquelles il est possible de prétendre et estimer leur montant : https://france-renov.gouv.fr/fr/aides-de-financement/maprimerenov.

Comment l’obtenir ?

La demande de prime s’effectue en ligne sur le site www.maprimerenov.gouv.fr.

L’aide est versée à la fin des travaux par l’ANAH en une fois par virement bancaire de l’État.

BON À SAVOIR

« MaPrimeRénov’ » et l’aide « Habiter Mieux Sérénité » sont cumulables avec les certificats d’économie d’énergie et la TVA à taux réduit. L’Éco Prêt à 0 %* (Éco PTZ) peut également financer le montant restant à payer.

La prime « Coup de pouce économies d’énergie » se décline en deux aides ouvertes à tous les ménages : la prime « Coup de pouce chauffage » est ouverte jusqu’au 31/12/2025 et la prime « Coup de pouce isolation » jusqu’au 30/6/2022 pour les combles et les toitures. Pour en savoir plus : www.economie.gouv.fr/particuliers/prime-economies-energie.

  • Prêt à l'amélioration de l'habitat
APPROFONDIR
Date de dernière mise à jour: 14/03/2022 PARTAGER SUR

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter