top
menu MENU
Droit-pratique.fr | Toutes les informations pour agir

Aides au retour à l’emploi

Dans le cadre du projet personnalisé d’accès à l’emploi, diverses aides destinées à favoriser le retour des chômeurs vers une activité professionnelle sont mises en place.

Aide à la mobilité

Une aide à la mobilité est octroyée au demandeur d’emploi en recherche d’emploi, reprise d’emploi, entrée en formation financée par Pôle emploi ou qui passe un concours. Il ne doit pas percevoir d’allocation chômage ou être indemnisé via une allocation chômage d’un montant inférieur ou égal à l’ARE ou être créateur ou repreneur d’entreprise. Mais il faut alors être salarié de l’entreprise.

L’entretien, la formation ou le concours doit impliquer un trajet de plus de 60 km ou de 2 heures aller-retour.

Sont pris en charge : les frais d’hébergement et de repas dans une certaine limite, ainsi que les frais de déplacement. Les sommes ainsi versées ne peuvent dépasser une limite annuelle (pour accéder au barème, cliquez-ici) .

À NOTER

En cas de rupture du contrat au titre duquel l’aide a été accordée, l’allocataire retrouve des droits à l’ARE mais ne pourra plus demander l’aide jusqu’à la fin de son indemnisation.

Aide à la garde d’enfants pour parents isolés

Voir question précédente.

Aide à l’obtention du permis de conduire

Tout demandeur d’emploi éligible aux aides à la recherche d’emploi et bénéficiaire de minima sociaux, tout demandeur d’emploi non indemnisé, ou bénéficiaire d’une allocation de chômage inférieure à l’aide au retour à l’emploi minimale peuvent l’obtenir. Ces personnes doivent, en outre, être inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi depuis au moins 6 mois continus. Cette condition ne sera pas exigée en cas de promesse d’embauche en contrat à durée indéterminée ou en contrat à durée déterminée ou intérim d’au moins 3 mois nécessitant le permis de conduire.

Il faut avoir au moins 18 ans pour obtenir l’aide. Enfin, l’absence de permis de conduire doit constituer un frein à l’embauche (permis de conduire indispensable car sa zone de recherche d’emploi n’est pas ou mal desservie par les transports en commun, par exemple).

L’aide (pour accéder au barème, cliquez-ici) est versée par Pôle emploi en trois virements : le premier sur justification de l’inscription et du suivi de la formation, le deuxième sur justification de la réussite à l’examen du code de la route, le troisième sur justification de l’obtention du permis de conduire ou de deux participations à l’examen du permis. Les justificatifs sont à fournir au plus tard 12 mois après attribution de l’aide.

Allocation de formation

  • Les chômeurs qui perçoivent l’allocation de retour à l’emploi et suivent une formation dans le cadre de leur projet personnalisé d’accès à l’emploi, peuvent prétendre à l’aide au retour à l’emploi formation (AREF). Son montant brut est le même que l’ARE. L’AREF est versée dans la limite des droits à l’ARE. Lorsque la date de fin de la formation est postérieure à la date du droit à indemnisation chômage, le demandeur d’emploi en formation peut obtenir la « rémunération de fin de formation » (ou R2F). Son montant journalier est égal au dernier montant journalier de l’allocation chômage.
  • Lorsque le chômeur n’a plus droit à l’allocation de retour à l’emploi ou à l’allocation de formation, il peut achever sa formation en étant rémunéré au titre du régime public de rémunération des demandeurs d’emploi en formation. Il convient pour cela de s’adresser à Pôle emploi.

BON À SAVOIR

Vous pouvez formuler une demande d’aide à la mobilité à partir de votre espace personnel sur le site de Pôle emploi et télécharger les pièces justificatives nécessaires sans vous déplacer en agence.

    Date de dernière mise à jour: 18/05/2020 PARTAGER SUR

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter