top
menu MENU
Droit-pratique.fr | Toutes les informations pour agir

Préparation à la retraite

Tous les assurés peuvent disposer d’informations pertinentes sur les droits acquis grâce au relevé de carrière et, à partir de 55 ans, sur le montant de la pension à laquelle ils pourront prétendre par le biais de l’estimation de leur retraite.

Le dispositif concerne tous ceux qui relèvent ou ont relevé, de façon obligatoire ou volontaire :

  • d’un régime de retraite de base ou complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé et des travailleurs indépendants ;
  • des régimes spéciaux de retraite ;
  • de l’Ircantec et du régime additionnel de retraite des fonctionnaires.

Tout assuré peut bénéficier d’un entretien dès 45 ans afin de s’informer sur les droits à la retraite, ainsi que sur les dispositifs permettant d’améliorer leur montant (cumul emploi-retraite, rachat de trimestres, etc.).

Il est possible de consulter son relevé de carrière et l’estimation de sa retraite, ainsi que de réaliser des simulations et des démarches à partir de son espace personnel sur le site de son régime de retraite ou sur « Mon compte retraite » que l’on peut créer à partir du site www.info-retraite.fr ou https://franceconnect.gouv.fr.

Le relevé de carrière

Il contient :

  • la liste des régimes dans lesquels le demandeur a acquis des droits à la retraite avec les dates de début et de fin d’affiliation ;
  • les rémunérations prises en compte pour calculer la retraite ;
  • la durée d’assurance ou le nombre de points acquis ;
  • ainsi que les périodes ou événements non rattachés à ces données mais qui peuvent influencer l’âge de liquidation ou le montant de la retraite.

Il est adressé automatiquement aux assurés, tous les 5 ans à partir de leur 35e anniversaire.

Il peut être également demandé à n’importe quel âge à sa caisse mais pas plus d’une fois tous les 2 ans. Enfin, il est consultable en ligne à partir de son espace personnel sur le site de sa caisse ou sur « Mon compte retraite ».

L’assuré qui constate des erreurs ou des oublis dans son relevé de situation peut en demander la correction :

  • en ligne à partir de 55 ans, sur « Mon compte retraite » ;
  • ou en s’adressant à sa caisse : ses coordonnées figurent sur le relevé lui-même.

L’estimation de la retraite

Ce document indique :

  • le montant de chacune des pensions de retraite, ainsi que le montant total à différents âges : à 62 ans, puis tous les ans jusqu’à 67 ans en tenant compte, le cas échéant, de la surcote ;
  • l’âge auquel la pension sera liquidée à taux plein.

Cette information n’est pas contractuelle et n’engage pas les régimes à verser aux âges indiqués le montant estimé.

L’estimation de la retraite est adressée aux assurés l’année de leur 55e anniversaire puis tous les 5 ans jusqu’à la liquidation de leur retraite. Elle est consultable sur « Mon compte retraite » ou à partir de son espace personnel sur le site de sa caisse de retraite.

ATTENTION

Elle ne prend pas en compte la majoration de trimestres pour enfants. D’ici la fin de l’année 2022, cette information devrait être intégrée.

La demande de retraite

  • Il est possible de faire, en ligne, une seule demande pour obtenir toutes ses retraites (de base et complémentaires). Cette procédure, non obligatoire, est accessible à partir de votre espace personnel du site de votre caisse ou à partir de « Mon compte retraite » via le site www.info-retraite.fr.
  • Les assurés qui n’optent pas pour cette solution doivent adresser une demande de retraite à chacun des régimes auxquels ils ont appartenu :
    • un assuré qui a accompli sa carrière complète comme salarié devra déposer une demande auprès de la Carsat et auprès du régime de l’Agirc-Arrco. La démarche pour obtenir sa complémentaire Agirc-Arrco peut être faite auprès de sa dernière caisse de retraite complémentaire ou auprès du Centre Information, conseil et accueil des salariés (CICAS) ou encore en ligne sur le site : www.agirc-arrco.fr ;
    • un assuré qui a cotisé au cours de sa carrière auprès d’au moins deux régimes alignés relève de la « liquidation unique des retraites alignées » (LURA). Les régimes alignés sont : le régime général, qui regroupe les salariés et les indépendants, et la Mutualité sociale agricole (MSA), mais pour les seuls salariés. La LURA ne concerne que les personnes nées à partir de 1953. Elles n’ont plus qu’un seul interlocuteur : la demande de retraite, le calcul des droits et le versement sont gérés par un seul régime, en principe le dernier auquel elles ont appartenu.
  • Les artisans et les commerçants doivent adresser leur demande de retraite de base et complémentaire à la caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (à la CNAV pour celles et ceux qui habitent l’Île-de-France).
    Dans tous ces cas, les demandes peuvent être :
    • envoyées par courrier avec un imprimé officiel (Cerfa n° 51672) pour la retraite de base des salariés et des indépendants à se procurer auprès de sa caisse ou à télécharger sur le site du régime ;
    • déposées au guichet des caisses sollicitées ;
    • faites en ligne à partir du site de son régime via www.mademandederetraitenligne.fr pour les salariés.
  • Les fonctionnaires de l’État peuvent faire leur demande de retraite :
    • en ligne sur le site https://ensap.gouv.fr ;
    • ou en remplissant le formulaire Cerfa n° 14903 à adresser à l’adresse suivante : Service des Retraites de l’État, Bureau des retraites, 10 boulevard Gaston Doumergue, 44964 Nantes Cedex 09.

    Chaque fonctionnaire de l’État dispose d’un espace personnel et sécurisé dédié à sa retraite sur le site https://ensap.gouv.fr. Sur cet espace, vous avez accès à l’ensemble des informations sur votre carrière. Vous pouvez demander des corrections dans la description de votre carrière si vous constatez des manques ou des erreurs et simuler votre future retraite (à partir de 45 ans pour les civils et 33 ans pour les militaires).
    Pour créer cet espace, il faut indiquer votre numéro de sécurité sociale, vos noms et date de naissance, ainsi qu’un mot de passe.
  • Il convient de déposer sa demande de retraite suffisamment tôt afin de s’assurer une continuité de revenus. Le délai varie d’un régime à l’autre : par exemple, 6 mois avant la prise d’effet de la retraite pour les salariés, entre 6 et 18 mois avant le départ pour les fonctionnaires du ministère de l’Éducation. Quoi qu’il en soit, dans la quasi-totalité des régimes, il faut s’y prendre 6 mois à l’avance.
    Exemple : un assuré ayant accompli la totalité de sa carrière comme salarié désire prendre sa retraite à partir du 1er septembre. Le premier versement de sa retraite de base interviendra au début du mois d’octobre (versement à terme échu) si la demande de retraite a été déposée au plus tard le 1er mai. La retraite complémentaire Agirc-Arrco lui sera versée pour la première fois en septembre (versement à terme à échoir).

La caisse procède à la liquidation de la retraite, établit les droits définitifs et les éléments de calcul retenus et fixe le montant de la pension. Un « titre de retraite » est délivré au retraité lui permettant de prouver sa situation auprès de divers organismes.

À NOTER

Il est possible de passer du site www.lassuranceretraite.fr au site www.agirc-arrco.fr et réciproquement, en un clic, sans avoir à se réidentifier.

Vous pouvez estimer le montant de votre complémentaire Agirc-Arrco depuis votre téléphone portable, avec « Smart’retraite », une application mobile gratuite.

    Date de dernière mise à jour: 28/05/2022 PARTAGER SUR

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter