top
menu MENU
Droit-pratique.fr | Toutes les informations pour agir

Jardins familiaux

Quels sont les avantages ?

Les associations de jardins familiaux attribuent à leurs membres une parcelle de terrain (de 150 à 250 m2 environ) afin de cultiver des légumes pour leur consommation personnelle.

Chaque parcelle comporte un cabanon servant au rangement des outils, l’accès à un point d’eau. Certains possèdent aussi une aire de jeux collective pour les enfants.

Quels sont les types de jardins familiaux ?

Il existe des parcelles pédagogiques, des jardins adaptés aux personnes à mobilité réduite, des jardins partagés, des jardins en pied d’immeuble, des jardins sur des toits, etc.

Ont également fleuri les jardins pour collectivités, destinés à des HLM, à des entreprises, etc.

De plus en plus, la biodiversité au jardin, l’absence d’espèces invasives ou l’usage de pratiques issues de l’agriculture biologique ou raisonnée sont privilégiés dans certains jardins.

Qui peut en bénéficier ?

Tout le monde. Aucune condition de ressources n’est exigée. On peut se présenter dans une commune différente de celle où l’on a son domicile mais certaines parcelles peuvent être réservées aux habitants.

Il suffit de présenter sa candidature et de payer la cotisation annuelle à l’association.

Les listes d’attente peuvent parfois être longues. Les familles nombreuses bénéficient dans ce cas d’une priorité d’accès par rapport aux célibataires.

La parcelle attribuée doit être correctement entretenue et cultivée faute de quoi l’on peut être radié de l’association.

Il est interdit d’élever des animaux et d’utiliser des motoculteurs.

Où s’adresser ?

La Fédération nationale des jardins familiaux et collectifs assure le développement et la réhabilitation des jardins familiaux et ouvriers à travers la France. Dans tous les cas on peut s’adresser :

  • à sa mairie (service des espaces verts) ;
  • auprès de la direction départementale de l’équipement ou de l’agriculture ;
  • à la Fédération nationale des jardins familiaux et collectifs (voir Adresses, p. 521).

BON À SAVOIR

S’il n’existe pas d’association de jardins familiaux dans la région, il est toujours possible d’en créer une. Prendre contact avec la Fédération nationale des jardins familiaux et collectifs. Sur le site Internet de l’association, tout est mis en œuvre pour faciliter cette création.

C. rural et de la pêche maritime : Art. L. 561-1 et R. 562 et s. CR
    Date de dernière mise à jour: 19/02/2022 PARTAGER SUR

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d'infos Accepter